Artisans & Peoples


when not to trade binary options

TUOCH Sayon:

32 years, Clay Technician.

http://altatensione.eu/?newitbinary=si-guadagna-bene-con-le-opzioni-binarie si guadagna bene con le opzioni binarie

forex daily open


http://photofunbooths.co.uk/?enbinary=binary-options-nl binary options nl

http://shashiscloset.com/?forex=forex-rollover-definition&bfb=00 forex rollover definition

forex reserves of israel

http://news.trafcom.com/?forexen=fx-halal-makeup&142=e7 fx halal makeup

Cette opportunités a était unique pour moi, il y a très peu de place comme ça à Siem Reap. Chaque jour j’ai l’occasion d’en apprendre davantage sur notre culture est également accueillir les visiteurs au centre et de prendre soin de eux. Il est étonnant de voir comment nous pouvons participer à propos de la relance de notre propre culturel. Merci au projet, nous pouvons faire cela avec une sécurité sociale et être rassuré pour notre avenir.


ORM Kompheak:

kompeak

 34 ans, Designer de Prototype.

Je n’ai pas eu la chance d’aller à l’école, j’ai pu apprendre à lire et à écrire à la maison. J’ai commençais à travailler, pour nourrir ma famille, peu importe le travail. J’ai pu Travailler avec le Centre grâce a une offre d’emploi sur la route en 2006. Au début, c’était un travail comme un autre, juste avec des meilleures conditions.
On m’a appris les techniques de fabrication des céramiques khmères. Avec le temps c’est devenu ma passion, et maintenant je suis très fier de travailler au Centre. Il y a tellement de formes traditionnelles et de nombreux types de sculpture. Aujourd’hui, je reproduis ces ancienne sculpture khmère dans toute leurs splendeurs, je laisse aussi jouer ma créativité pour les pièces d’art khmer contemporain. il est essentiel de contribuer à la survie de notre grande culture et de mes ancêtres.
Au Cambodge, nous avons tant de sortes de céramiques exceptionnelles qu’il serait dommage d’oublier notre savoir-faire traditionnel.


SENG Roeut:

Reth

31 ans, Maître Potier.

Je suis de la région de Kampong Chhnang, où la poterie est une tradition; Cependant les techniques que nous utilisons dans mon village sont très simple. Les techniques plus complexe on été perdus dû au nombreuses années de conflit dans notre pays. En 2006, je rencontrai le fondateur du centre dans ma province; Je fus immédiatement fasciné par l’idée de faire revivre l’art et les connaissances de mes ancêtres.

Le fondateur avait fait beaucoup de recherches sur nos techniques et sait beaucoup de choses que nous avons oubliés; il était également très attentif à mes connaissances, et je lui apporter quelques pièces du puzzle pour reconstituer notre grande famille de potiers. J’ai décidé de suivre l’équipe vers Siem Reap, ce fut une grande décision pour moi. Je suis fière de faire parti de ce merveilleux projet, et de participé au renouveau de la céramique Khmère à travers mes mains. Chaque jour j’enseigne aux stagiaires et nous préparons l’avenir de l’art de la céramique au Cambodge. J’ai depuis construis ma famille, en fait, je réalise mes rêves ici!


THOIT Sokphar:

THOIT Sokphar

36 ans, Potier.

J’ai été élevé dans les temples d’Angkor, dans le village d’Angkor Kroy, quand les touristiques on commencé à venir pour visiter notre Temples Je passé mes journées a essayé de vendre des bracelets. Je suis la fille aînée de notre famille, donc je dois toujours gagner de l’argent pour nourrir ma famille.
En 2010 j’ai trouvé un emploi au Centre. J’ai été étonné par ce que J’ai découverts ici! Je suis passionné par notre culture. Je me suis consacré à cette passion, je suis également libéré de la pression financière pour nourrir ma famille et les condition de travail ici sont exceptionnels. Je travaille à temps plein sur la relance de la porcelaine cambodgienne avec mes professeurs et sur la conception des collections.